Murale «Le sage et la muse»

Le sage et la muse, réalisée par A’SHOP.
La murale de 29 mètres par 5 mètres a été réalisée sur le mur du stationnement de la bibliothèque et maison de la culture Mercier (8105, rue Hochelaga) dans le cadre du projet de revitalisation urbaine intégrée de Mercier-Est.

Cliquez ici pour lire la l’article de Frédérick Guindon Mercier-Est: Inauguration d’une murale extérieure derrière la Maison de la culture du Journal de Montréal

Photo Marie-Eve Cloutier

Photo Marie-Ève Cloutier

« La murale, qui aura mis environ une dizaine de jours à réaliser, est sortie tout droit de l’univers créatif de trois artistes du collectif A’Shop, soit Ankh, Dodo Ose et Zek sous l’œil attentif de Mik, gérant de production (alias Ankh… eh oui!) » – Marie-Ève Cloutier

Cliquez ici pour lire la suite de l’article Une nouvelle murale en plein pôle culturel de Marie-Ève Cloutier 

Pour en savoir davantage, visitez le site de l’arrondissement de la Ville de Montréal en cliquant ici

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Rencontre d’un drôle de type !

Ou face à face…

Murale Le sage et la muse

Claude Lamarche_Anamorphose d une fenetre

Anamorphose d’une fenêtre de Claude Lamarche Photo de Snejanka Popova, 2013 (Source: Bureau d’Art Public)

Il y a plus d’un an, il y a un gars qui voulait venir discuter avec moi, du Groupe Inter X Section et de Claude Lamarche, car il devait faire une murale peinte sur le mur de côté de la Maison de la Culture Mercier. La façade étant occupée par la murale de Claude Lamarche qui a pour titre Anamorphose d’une fenêtre. Il voulait s’en inspirer.

J’invitais donc ce jeune artiste à venir manger avec nous Rodolphe et moi sur le perron de notre atelier sur la rue Aird dans Hochelaga.

C’est là que Rod et moi, nous mangeons par beau temps afin de profiter de l’extérieur un peu, car nous sommes majoritairement confinés à nos ateliers. Nous avons donc profité du soleil et de sa chaleur et avons discuté tous les trois de cette époque, soit fin des années 70, début 80. La rencontre fut chaleureuse et après 1 heure  nous, nous sommes séparés en nous disant que nous devrions nous donner de nos nouvelles. Etc. etc.

Mais depuis plus de nouvelles !

Hier, j’étais à Montréal, afin de faire des commissions pour mon projet de murale à Chute-Saint-Philippe. Tiges filetées en acier inoxydable, boulons, tarots pour faire des filets, tourne-à-gauche, lock, flats, etc…

Ensuite chez Plasto pour la peinture afin de peindre les attaches destinées à ancrer la murale au mur pour les peindre de la même couleur que le mur en question. De plus direction Gilbert à Boucherville afin de prendre possession de mes attaches en devenir, etc.

Murale_Le sage et la muse_

Mais revenu dans Hochelaga, je devais me rendre de l’autre côté de la 25 pour un autre fournisseur, mais le trafique commençait à ralentir avec ses congestions alors je pris la décision de passer à l’est, via la rue Hochelaga.

Murale_Le sage et la muse

Chemin faisant, je me suis rappelé que la Maison de la culture Mercier était sur cette rue-là. J’y ai exposé souvent par le passé. Alors en passant devant la bâtisse, j’ai jeté un coup d’œil rapide de côté afin de voir si murale il y avait….

Et là ! Incroyable…

Je me suis vu. !!

Arrêt brutal, et stationnement en catastrophe.

Tout une rencontre, une rencontre d’un drôle de type, moi étampé sur le mur, comme disait Plume il y a deux semaines commentant sa murale à son effigie.

Me voici donc à mon tour étampé sur un mur de Montréal.

Après les photos prises, j’ai réintégré la bagnole en n’y croyant pas.

Non, mais c’est incroyable !!!

Étampé sur un mur…

Publicités