Utopies Rurales: Clairière — Art et Nature

Utopies Rurales 2013-Clairiere-Art et NatureJ’ai eu l’honneur de participer à l’événement Utopies Rurales de Clairière — Art et Nature qui a eu lieu du 17 août au 8 septembre 2013 à Chesterville et qui a été lauréat de la «Meilleure manifestation publique» à la 3e édition du  Gala des Arts Visuels 2014.

Cliquez ici pour lire l’article  « Clairière art et nature : meilleure manifestation publique au Québec » du journal La Nouvelle Union, paru le 11 décembre 2014

Cliquez ici pour accéder au site de Clairière — Art et Nature à Chesterville

Gala Arts Visuels 2014.

Images et montage Danys Levasseur

Images et montage Danys Levasseur

CLAIRIÈRE — ART ET NATURE est un organisme sans but lucratif et une forêt dédiée à la création contemporaine en arts visuels et en arts de la scène. Ce projet a été initié par les artistes Dominique Laquerre et Danys Levasseur sur leur ferme à Chesterville.

Voici ce que vous pouvez lire sur le site de Clairière — Art et Nature, concernant l’œuvre in situ Support utopique, que j’ai présenté pour l’événement Utopies Rurales:

Pierre Leblanc sculpteur_Photo Anik Benoit_01

« Une utopie construite en hauteur, précaire et fragile, voici le constat de l’œuvre à faire et du sujet à traiter. Certaines béquilles seront nécessaires à l’érection de la sculpture car, tels des tuteurs, des échafaudages superposés rendront mon «Utopie» possible. Campée au milieu du champ, Support utopique sera accessible par un sentier balisé de ballots de foin qui formeront des stèles et supporteront à leur tour des fragments de petites constructions façonnées de tous matériaux venant. Un village recyclé prendra naissance là le temps que dure une saison. Autant en hauteur qu’en étalement, le peuplement se façonnera à l’image un peu désordonnée de la réalité. »

Pierre Leblanc a abordé la sculpture en côtoyant des hommes forts de la sculpture moderne : André Fournelle, Armand Vaillancourt et le regretté Robert Roussil. Pour lui, la sculpture possède une évidente dimension performative que son amitié avec Gaston Miron n’a fait que pousser plus avant. Depuis quarante ans, il élabore patiemment un langage plastique qui puise dans l’histoire de l’art et la littérature et qui adopte un point de vue critique face à la civilisation contemporaine et la société de consommation. 

Cliquez ici pour lire l’article « Clairière — Art et Nature dévoile un pan de sa programmation » du journal La Nouvelle Union, paru le 13 juin 2013

Cliquez ici pour lire l’article de A. A Fréchette sur la directrice artistique Dominique Laquerre « La forêt pour civiliser. Dominique Laquerre I Artiste visuelle » 

Photos Anik Benoit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s