La nature au cœur: Au cœur des feuilles l’idée de l’arbre, Suite Rigaud, à Clarisse

Photo Anik Benoit

La nature au cœur : Au cœur des feuilles l’idée de l’arbre, Suite Rigaud à Clarisse

Par Pierre Leblanc

Inspirée du lieu et de la fonction du lieu, l’œuvre La nature au cœur : Au cœur des feuilles l’idée de l’arbre,  Suite Rigaud se veut à la fois le constat d’une rencontre avec des élèves du Collège Bourget au printemps 2011, de la poésie de Gaston Miron, un ami aujourd’hui décédé, et de mes préoccupations d’artiste avec mon langage plastique actuel ayant pour thème « La nature ». Trois vergues sont installées à la file indienne. Partant de la bibliothèque, les mâts sont en continuité et dans le même axe que ceux qui supportent la toiture de la terrasse de la bibliothèque et se transforment en soutien pour les trois éléments sculpturaux accrochés en leur sommet.  Tels les phylactères des bandes dessinées, un ensemble d’images et de mots racontent des histoires tout comme les livres de la bibliothèque. Entre autres, on y trouve deux illustrations de la nature: la feuille et l’arbre. Issues de la poésie de Miron et plus particulièrement du poème Tête de caboche, dont les strophes vont comme suit: « Au cœur des feuilles l’idée de l’arbre, qui va faire une forêt », elles rythment la sculpture.

Photo: Richard Caplette et Linda Lambert, 2011 ©Tous droits réservés

Également, des « mots » habitent la sculpture, ce qui fait sens avec le lieu qui est une bibliothèque. Sortir les mots des rayons de livres, tel est la raison de ce travail afin de les installer sur la place publique. Tirés directement du poème de Miron, les mots « au » et « cœur » annoncent le titre et le concept de l’œuvre.

Des éléments hirsutes, genre de bâtonnets montés comme des arbustes au sommet, personnifient les étudiants du Collège Bourget rencontrés à la fin du printemps dernier. Ces bâtonnets ont été réalisés en aluminium tout comme les lettres dans le but de donner de la brillance (lumière) au sommet des mâts, afin d’amplifier l’effet signalétique de l’œuvre. Les mâts et les autres éléments sont en acier oxydé (tonalité de brun orangé). La dualité des tons apportée par les caractéristiques de chacun des matériaux accentuent et détachent les volumes et rythment l’action dans le ciel de Rigaud.

Voilà les grandes lignes qui ont guidé mes pas afin de concevoir cette œuvre pour l’événement L’Art et la jeunesse et qui prend place en s’implantant sur les terres de cette municipalité, derrière et sur le côté de la bibliothèque municipale au 102 rue Saint Pierre.

  • Voici deux vidéos du montage de la sculpture « La nature au coeur: Au coeur des feuilles l’idée de l’arbre, Suite Rigaud » sur You tube:
  1. Pierre Leblanc 01 L’ART ET LA JEUNESSE 2011
  2. Pierre Leblanc 02 – L’ART ET LA JEUNESSE 2011

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s