Nature, environnement. Une mission avouée. Audace, délire et rêve.

Audace, délire et rêve: un film de Marie-Hélène Lépine

L’artiste ne doit pas copier la nature, mais prendre les éléments de la nature et créer un nouvel élément. Paul Gauguin

Il y a trois ans de cela, lors de l’inauguration d’une sculpture réalisée pour le parc à Saint-Bruno-de-Montarville face au Vieux Presbytère, le maire m’avait alors entraîné dans la continuité dudit parc dans lequel je venais de faire une intervention permanente. Longeant ainsi le petit lac, le Lac du village, nous avons débouché à l’intérieur du parc, un endroit magnifique.  Là, je vis des arbres majestueux dont une série de saules pleureurs qui avaient les pieds dans l’eau. Cela m’a touché profondément et a finalement laissé des traces qui me hantent toujours.

Frappé je fus…  c’est ce sentiment et cette vision que je veux relater ici avec ma proposition, Nature, environnement …  une mission avouée… audace, délire et rêve. Ce mouvement sinueux de l’eau vers l’intérieur du lieu, la nature « luxuriante » du site, ces arbres pleureurs, synthétisés à travers un seul spécimen arboricole avec sa traîne qui, telle une chevelure de femme, voit son panache découper l’espace aérien à l’entrée de la ville,  annonçant ainsi la vocation profonde de Saint-Bruno-de-Montarville, soit la sauvegarde du lieu à travers la nature.

L’œuvre mesure 23 pieds de hauteur sur une largeur de 8 pieds. Elle est composée de deux matériaux, dont l’acier inoxydable pour le tuyau qui sert de support ou de tronc pour l’arbre et de l’aluminium pour l’arbre proprement dit. Le travail de conception eut lieu au printemps 2010 et a duré tout près de 3 semaines. Multiples croquis pour arriver finalement à la forme générale qui elle, fut décortiquée. Ainsi, l’œuvre est conçue au final par plusieurs plans assemblés un à la suite de l’autre par juxtaposition. Alors, pour créer la sculpture finale, tous les plans furent assemblés de façon mécanique (par boulonnage) et chaque éléments sont devenus structurants et furent enfillés dans le tube en inox. La réalisation et la révision des dessins de chaque élément se sont échelonnées sur plus de deux mois. L’installation, à proprement dire, n’a pris qu’une seule journée.

Ce qui a inspiré l’œuvre…  la poésie de Gaston Miron et cette phrase tirée d’un texte de Félix-Antoine Savard : « L’espoir de l’avenir, il est dans la nature et dans les hommes qui restent fidèles à la nature. » Cette dernière est inscrite directement sur la sculpture, soit découpée dans l’acier inoxydable. D’autres inspirations : ladite visite avec le maire Benjamin dans le parc longeant le lac, le débordement de la Rivière du Nord au printemps 2010 et la lecture d’un livre concernant l’œuvre et la carrière de l’artiste japonais Takashi Marakami.  C’est vraiment un assemblage de toutes ces données qui m’a permis de concevoir cette œuvre pour la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville.

Pierre Leblanc

Photo: François Larivière/PPM

La sculpture Nature, environnement… une mission avouée… audace, délire et rêve  est située au coin du boulevard Seigneurial et de la rue Chambly à Saint-Bruno-de-Montarville et fut installée le 2 novembre 2010. Elle mesure 23 pieds de hauteur sur une largeur de 8 pieds et elle est composée d’acier inoxydable et d’aluminium.

Cliquez ici pour lire l’article: Audace, délire et rêve maintenant à Saint-Bruno

Cliquez ici pour lire l’article  » Programme d’art public de Saint-Bruno-de-Montarville: Une première oeuvre fait son entrée aux portes de la ville  » du site de la ville de Saint-Bruno-de-Montarville

3 réflexions au sujet de « Nature, environnement. Une mission avouée. Audace, délire et rêve. »

  1. Ping : Mon partenaire d’aventure: Rodolphe Duvacher | Naissance d'une sculpture

  2. Ping : L’Arbre ( la découpe à l’eau ) | Naissance d'une sculpture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s